SITE detente amitié vous etes les BIENVENUE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Forum
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets

Partagez | 
 

 des jours heureux

Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN-007

avatar

Messages : 1458
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 73
Localisation : NICE côte d'azur

03112014
Messagedes jours heureux

[b]

           Alain Marco polo



[centerhttp://image-


" />



non je ne suis pas aller dans cette ecole  car tout etait fermer a cette date  ecole de MECKNES


je me souviens
des jours heureux
ceux que nous avions passer il y a fort longtemps
ces jours ceux qui nous ont vu sourire
rire
et meme surtout  pleurer
ces jours ou devant un gamin de 7 ans se passa des atrocités
meurtres en tout genres
attentats
oh je ne fut pas le seul bien d autres pourraient en raconter tout autant
mais i restait des journées ou le soleil brillait
ces jours heureux
ou nous étions sans le savoir
dans des jours de bonheurs intense
oui cela a forger aussi notre carractère
peut être pas très bon pour les autres
mais pour nous  surement
pour nous sortir des impasses que la vie nous forge
un jour des militaires sont venu nous voir !!
on nous à donner des armes !!
oui des armes ??????
fusil que je ne pouvais pas tenir pour viser  obliger de le tenir sous le bras trop lourd et trop long donc inutile
des grenades de cartouche une caisse pleine
mais surement pas pour aller a la chasse
merci l armée qui s est débinée en nous laissant dans la M...E
et pourquoi faire ces saletés
nous avions déjà nos carabines et des cartouches a revendre donc le reste démonter et ranger ou on ne pourrait pas nous  les prendre


" />


ces jours heureux
nous les vivions a deux
a trois
a plusieurs
sans se poser de questions
d ou viens tu  ?
qui es tu ?
que fais tu ?
ces mots que nous n utilisions jamais
car on les ignorait
ces jours heureux qui nous ont laisser seul
sur le pavé
sans savoir pourquoi ni comment ??
c était le temps ou d horribles attentats se perpétraient contre la population européene et surtout juive les pauvres gens que d horreur commise  contre eux et nous qui ne pouvions rien faire rien tenter  nous étions a FEZ MECKNES

TANGER
oui là nous avions eu un peu de calme
ceci pendant 1 an
et revint les conneries tout autour
un jour ou on nous à dit
il faut embarquer !!!!
pour ou ??
ça je ne le savais pas ??
ou le destin voudra bien nous mener
ils se sont estomper
ces jours heureux
qui a présent bien des années plus tard
je me pose la question ??
te souviens tu ??
vaguement était ce un rêve ?
non  je pense l avoir vécu ce temps
tout a changer de lumiere
et je ne sais plus s il ont exister
mais pourtant dans mes rêves
je revois toujours ces figures amies
oh surement que je ne les reconnaitrasi plus
ou ne les revérais plus jamais non plus
ces jours heureux  ?????
la route fut longue
et le temps trop court
je me souviens
des jours heureux
ceux que nous avions passer il y a fort longtemps
ces jours ceux qui nous ont vu sourire
rire
et surtout  meme pleurer
ces jours ou devant un gamin de 7 ans se passa des atrocités
meurtres en tout genres
attentats !!!
mais i restait des journées ou le soleil brillait  
ces jours heureux
ou nous étions sans le savoir
dans des jours de bonheurs intense
oui cela a forger aussi notre caractère
peut etre pasdans le bon sens  tres bon pour les autres
mais pour nous !!!
nous sortir des impasses que la vie nous forge
mème si nous avions le ventre vide !!
et qu une partie de chasse aux pigeons aux alouettes  au perdreaux pour pouvoir avoir quelque chose dans les assiéttes
ou faire la queue pendant des heures
devant un camion militaire pour avoir 2 ou 3 pains
et une ration de viande en boite de temps en temps
aussi aller glaner dans les champs ce que l on pouvais trouver RIEN  en principe
et cela toujours la carabine chargée en bandoulière
oh non pas spécialement pour le gibier
mais au cas ou ???
ces jours heureux
nous les vivions a deux
a trois
a plusieurs
sans se poser de questions
d ou viens tu
qui es tu
que fais tu
ces mots que nous n utilisions jamais
car on les ignorait
ces jours heureux qui nous ont laisser  seul
sur le pavé , meurtris
sans savoir pourquoi ni comment

TANGER JUIN 1957


" />




le jour ou on nous a dit
faut embarquer
pour ou ??
ça je ne le savais pas ??
ou le destin voudra bien nous mener
ils se sont estomper
ces jours heureux
qui a présent bien des années plus tard
je me pose la question ??
te souviens tu ??
non
tout a changer de lumiere
et je ne sais plus s il ont exister
mais pourtant dans mes reves
je revois toujours ces figures amies
oh surement que je ne les reconaitrais plus
eux non plus surement
ou je ne les revèrais plus non plus
ces jours heureux !!!!
la route fut longue !!
et le temps trop court [/center]


UN MATIN
celui a qui vous ne pardonnerez jamais
de vous avoir pris votre jeunesse
et de vous trimbaler
de préférence n importe ou !!
oui je dis bien n importe ou
arriver sur ce quai
ou il y a pleins de monde
là oui vous allez le prendre ce foutu  navire
qui va vous éloigner définitivement
de votre jeunesse
des mois durant vous êtes venu
le voir lever les amarres
sans trop vous poser de questions
ou va t il ??
non juste pour voir ce mastodonte
sortir du port
oui j ais donc embarquer
contre ma volonté
mais raison de survie
parait il !!!
il nous à fallut rendre ces fusils grenades cartouches tout ce qu on nous avait refiller pour notre survie soit disant
surtout pour qu on se demèrde tout seul
que ne font pas les adultes ??
pour en rajouter une couche
pour que vous culpabilisiez au max
de vous raconter des mensonges doubler de balivernes
oui paraittrait il qu on nous avait menacer de mort ???
oué bon j ais bien lu ce torchon de chiottes
bourrer de fautes exprés ou non ??
longtemps je me suis poser la question ??
pourquoi nous spécialement et ceux qui restaient eux ne craignaient rien pourtant sous le meme toit  des gosses !!!
eux non ce devait etre écrit sur leurs front en ARABE
je ne suis pas ALAIN ou GUY  !!!!
OUE  on s etait foutu de nous pour pouvoir rejoindre ce pays qu on ne connaissait pas
ce pays soit disant l eldorado  qui traduction faite tout dorer !! oué au pinceau

donc une traversée mouvementée
des gens malades
qui se penchaient au dessus de cette eau moussante
la tempête sévisait
oh moi assis sur des cordages je regardais
s éloigner l Afrique
oh pas de déchirements
vu le nombre de traversées faites
avec le bateau du paternel
pour rejoindre Gibraltar mais là
ce n était plus son bateau !!
une heures et demie plus tard sur ce quai
que j affectionnais auparavent
ou quand nous amarrions le rafiot du pater pour faire quelques emplettes
vu qu on avais fait le change avant de partir
ce dollars transformer en pesettes whaou  nous étions presque riche hum hum oué
mais là non !!!
ce n étais plus pareil
ensuite la gare le train §§
le Ferrocaril espagnol !!
qui lui nous conduira jusqu a MADRID
j ais eu la chance d apprendre l espagnol qui m as était utile
l année et demi a Tanger au lycée  FRANCAIS
je me bidonnais d entendre mon pater
baragouiner 2 mots en espagnol aux autoctones
et nous voila arriver a MADRID
ensuite le bus
pour rejoindre un petit mais tout petit village AROYO MOLLINOS
sous le joug de FRANCO
comme quoi les pays changent mais pas les gens
faire du mal pour s en mettre pleins les poches sur le dos  des misereux
voila a notre arrivée ce fut les premiers câlins que je recevais depuis bien longtemps
de cette MAMY qui nous recevait et du PAPY les parents de notre bellemere
et ainsi 3 mois seront passer là dans ce village
ou la famille du second mariage nous attendait
je vous conterais surement la suite une prochaine fois
mais méditez sur le déchirement
qu un môme de 12 ans pu avoir
deja trimbaler de partout
Fez Mecknès Tanger et maintenant
2500 kilometres plus loin



voila la celebre voiture qu nous a emmener depuis TANGER a PARIS du moins VILLENEUVE SAINT GEORGES
pour le meilleur et pour le pire


Dernière édition par ALAIN-007 le Lun 16 Mai - 21:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://amp007.forumactif.org

 Sujets similaires

-
» Comment être heureux (How to be happy)
» au pied de mon arbre , je vivais heureux .....
» Une constatation de température de ces derniers jours
» 6 jours sans lumière possible ou non?
» Avis stage vie et survie 8 jours mois d' aout 2010 avec John.C
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

des jours heureux :: Commentaires

avatar
Re: des jours heureux
Message le Jeu 30 Juin - 22:16 par ALAIN-007
avatar
Re: des jours heureux
Message le Jeu 30 Juin - 22:14 par ALAIN-007


avatar
Re: des jours heureux
Message le Jeu 30 Juin - 22:08 par ALAIN-007


avatar
Re: des jours heureux
Message le Jeu 30 Juin - 22:01 par ALAIN-007


avatar
Re: des jours heureux
Message le Lun 16 Mai - 23:01 par ALAIN-007
[img][/img]

oui c etait la meme tuture mais celle dont je parle plus haut etait un breack ou appeler station wagon pareil voila l engin de mes exploits et des souvenirs plutot cuisant hihihi
avatar
Re: des jours heureux
Message le Dim 24 Avr - 18:50 par ALAIN-007
OUI  disons que le temps a passer
mais des souvenirs iil y en a pleins
oui pour pouvoir se remplir le ventre nous allions chasser
comme dit plus haut
nous etions partis avec un temps pourris de la flotte a gogo
mais fallait bien bouffer
donc dans la JUVAQUATRE  armés jusqu au dents
nous sommes arriver apres plusieurs dizaines de kilometres
dans des endroits hum
sommes arriver là ou je ne connaissais pas du tout
devant nous a perte de vue quand il ne pleut pas mais bon !!
là devant nous mon frere ainé mon beau dabe s ouvrait un trou enorme
et un type est venu nous rejoindre qur le beau dabe devait connaitre
nous avons ramasser des doums cette paille qui fleuris de partout au MAROC
et le type les a enflamer et jeter dans le trou
oulaaaaaaaaaaaaaa cette envolée de piafs dans tout les sens
la surprise etait grande
mais bon là rien fait grrrrr
nous avons attendu et le type a reccommencer là ça été le feux d artifice
les deux chargeurs que je possaidais vider
nous avons attendu  pour aller rammasser le gibier
il y avait de tout pigeons et d autres oiseaux que je ne connaissais pas
deja le coffre plein  jusqu en haut
et nous avons recidiver deux autres fois  
là apres terminer
et nous en avons donner pleins au gars pour le remercier il etait drolement content
et nous voia repartis
mais grrrrrrrrrr la boue de partout et vlan la titine embourbée  nous avons du descendre prendre les pelles pour degager les roues  houlala dans l etat qu on etait
pleins de boue rouge
le temps ne s ammeliorait pas du tout et c est un type avec 2 mulets qui est venu nous sortir de ce bourbier
enfin sur la route goudronnée  quelle escapade
la voiture noire etait rouge jusque sur le toit les vitres sales et nous avec nous sommes rentrer et enfin arriver  là on s est fat engueuler car l inquietude regnante  a l epoque pas de telephone hihihi
mais apres la toilette au jet d eau tous les trois  hihihi
plus titine qui reprenait de belles couleurs hihihi
nous avons appeler les voisins  
et là ce fut la fete car tout le monde avait pour plusieurs jours de nouriture  

voila une journée  de dimanche  de folie





avatar

j avais 11 piges lettre adressée a mes copines et copains
celles et ceux qui subirent ces jours

certains s en souviendront suremement
ceux qui avaient participer
des jours heureux
oui des jours ou l on regardait l assiette avec dedans
ou du tapioca ou de la semoule
bien sur queques olives noire ou verte
cela etait formidable
car d autres n avaient rien dans leurs assiettes
et un apres midi ou l on était  devant  la maison en train de raconter un tas d inepties  les 5 pirates et les 6 souris
les tits loups du coin qui refaisions le monde
sur pleins de choses qui nous dépassaient
quand là
un coup de feu perça notre quiétude
tout le monde se jeta derriere les 4 gros rochers qui etaient là pour garnitures
un second coup de feu puis un troisieme et plusieurs se suivirent
cela n etait jamais arriver ici ???
j ais entendu des balles s écrasser sur les rochers
tous avons ramper vers nos maisons
et là nous avons sortis nos carabines et fusils de chasse
ceux qui pouvaient en avoir  
je recuperais 2 boite de 50 cartouches et ressortis a plat ventre
les coups de feux continuaient de plus belle
je me rapele avoir vu les films de cowboys au cinema
et voila le petit abrutis d alain chargeant sa carabine
ainsi que 3 autres copains avec le frangin 
et là nous avons répondu par nos tirs
oui c etait la guerre !!!!!
apres une demie boite de cartouches tirées
les copains mon frere ainé et ma pomme
avons entendu des hurlements  ??
et le calme revint
nous n osions plus bouger
5 heures de l apres midi sonna au clocher de l église
plus rien plus aucun tirs
et soudain un type du haut des remparts
agitait en moulinant on ne savais quoi au bout de ses bras un  sac ou autre chose qui vola et tomba  a une trentaine de mètres environ de nous
et boummmmmmmmmmmmmmmmmmm
là je commençais a m enerver
et je mis une cartouche triple charge avec 3 gros plombs dedans
et je visais le gars aux jambes
mais 70 metres environs nous separaient
et pan il tomba par dessus le mur et plus rien
nous avons tous réarmer nos carabines et attendions
oué l armée  l armée
qui est arrivée vers les 7 heures du soir
et là s engagea des tirs de tout les cotés
et le calme revint
un officier vint nous rejoindre
pour nous serrer les mains
je ne comprenais pas pourquoi ???
paraitrait il ?? que nous avions stopper et eviter un massacre ??
oué bon je n y croyais pas beaucoup
cette nuit là les phares autour des villas etaient tous allumer a giorno
bof ça et rien c etait du pareil
mais  je n ais pas dormi  cette nuit
car je revoyais cette scene le gars qui basculait dans le vide du haut de cette muraille
le lendemain nous ne somme pas sorti ou si peu !!!!

quelques jours passerent et là un matin de tres bonne heure le beau pere nous reveilla pour aller a la chasse

non pas comme ici car c etait pour pouvoir dejeuner sinon rien dans les assietes
et là j eu en plus de ma carabine 9 millimetres
une carabine neuve 22 long rifle avec un chargeur de 10 cartouches dessous
whaou le bel engin
voila nous partimes vers le djebel  ( la montagne )
et là devant un gouffre tres profond ou on enflamais des bottes d herbe seche
qu on  jetait dedans pour en faire sortir les volatiles
ce jours nous avons pu ramener pleins de pigeons et autres oiseaux ainsi que quelques lievres
que nous avons aussitot distribuer les 3/4 du gibier
aux autres habitants du lotissement
c etait la fete tout le monde nous ont   remercier chaleureusement
il se passa plusieurs jours ou nous avion de quoi nous remplir le ventre

et le pirate etait aduler par les tites souris whaouuuuuuuuuuu
qu il etait fier le tit mec
d autres jours de chasse suivirent car a par un gros frigo americain pour conserver c etait plutot compliquer
pas comme maintenant
et je vous conterez une suite plus tard  si cela vous interesse ??      

avatar
Re: des jours heureux
Message le Lun 21 Sep - 22:31 par ALAIN-007
je reviens un peux en arriere
ce dimanche de l été 1952
nous étions tous de retour de l église laquelle souvenance lointaine !!
donc tous avions rejoint le centre bouliste au milieux du bois d eucaliptus
bon je ne vous raconte pas le parfum tenace de ces arbres
ok je m écarte du sujet mais tout se tient l odeur enivrante  les brochettes qui cuisaient sur l immense grille et bien sur toutes ces tables de bistrot  ronde qui se seraient auprès de la buvette
l anisette coulait a flot  oui l anisette transparente blanche  
et nous les mômes qui courons dans tout les sens juste pour nous dégourdir les jambes
après cette messe qui n en finissait plus !!!
oui ces sermons  et ces propos dit par l abbé au sujet des futures soucis a venir
non il ne se trompait pas le curé  car l année suvant il y eu des massacres
nous avions ecouter ça pieusement oui pieusement
car un curé est un homme très haut placer et qui nous tiens toujours des propos juste
bon sur ce je suis un peu sonner par la chaleur
et d avoir cavale comme un malade par environ 42 °  
oui nous sommes au mois d aôut si je me souviens
et là a coter de moi 4 verres pleins de ce pastis anisé avec des glaçons pour râffraichir ce breuvage
je n en avais jamais goutter !!!
car c était formélement interdit pour les mômes
mais là je tentais le diable je pris le premier verre et gouttais au breuvage
whaouuuuuuuuuuu un délice !!!
et vu que le dâbe jouait aux boules avec ses potes je profitais de l accasion pour me vider ce verre
la chaleur aidant je voyais la vie en rose hihihihi
et là d un pas alerte je me suis dirigeais vers la bagnole au pater qui venait de s offrir ce luxe
une belle voiture HILMAN  breack
grise foncer et pleins de chromes partout
au passage je dis au pater je veux conduire !!!
là il me dis non t es trop petit et fille d ici et arrète de dire des bétises
                                ben voyons !!!
pas besoin de lui et je suis aller dans cette belle bagnole
oui j avais vu le dâbe faire donc je devais aussi savoir !!
là le pater débarque ouvre la portière passager pour me dire de descendre de là en criant
mais niet j étais au volant donc a gauche  !!!
et là vint des propos disons le violent du pater mais  comme il ne venait nous voir que de temps en temps cela faisait environs 3 ans qu on ne l avais pas vu  mais
là il venait nous faire voir sa bagnole et épater ses potes surement car a l époque pas beaucoup de gens avaient une voiture a par les taxis qui eux pour bosser
 donc ses braillements ne m impressionais pas du tout
et je mis en route cette voiture vu que la clef était sur le levier de vitesse a gauche
et vlan la totoche démmare mais aussi roule hihihi devait avoir la vitesse enclenchée hihihi
le pater gueulant s était jetait sur le siège et moi coup de volant a droite a gauche et en avant entre les boulistes qui criaient  
la bécane avançait entre les arbres il a essayer de l aréter en tirant sur le frein a main hihihi niet la tuture continuait sa route oh je ne sais plus combien de mètres et a quelle vitesse  ??? mais cela m as parut une éternité
mais bon après une beigne dans la tronche le pirate d Alain qui braille et totoche qui  d un coup comme pour prendre ma défense se fout contre un arbre
whaouu
le feu d artifice de la fumée de partout je pense que c était la vapeur d eau
qui foutait le camp car vu l état du capot plier
et lever comme une semelle de gaudio qui baille de sommeil hihihi
oué j avais conduit cette totoche vers sa perte et la perte du pirate hihihi



c etait la meme mais en breack

bon je dis pas ce qui s ensuivit car les jambes me brulaient  des coups de ceinturons
et les gens qui gueulaient autour de nous  comme si j avais déclencher une émeute ou même une guerre
là j ais réussi a me carapater malgrès les genoux et  les molets en sang
et suis rentrer a la maison sans rien dire comme un voyou qui se cache
de ses méfaits commis
je vous raconterais la suite plus tard car cela n a pas été triste la mother s en est mélée
la nounou avec et c est le pater qui a été mis a l index hihihihihi    


Dernière édition par ALAIN-007 le Lun 16 Mai - 21:37, édité 1 fois
avatar
Re: des jours heureux
Message le Sam 1 Aoû - 19:14 par ALAIN-007
[size=18]
un jour du mois aout  1954
j avais decider de rendre visite a ma cousine et cousin plus jeunes que moi
donc voici le fringant ALAIN partir
a la decouverte car la route je l avais faite en voiture pas a pieds
bon qu a cela nee tienne !!
ma bouteille d eau
et zou pour l aventure
la mother etait au boulot donc ??
et vu que notre nounou OUJDILLA
nous faisait une confiance illimité
elle avait tord
car les tits pirates de mon espece
pleins de betise a son palmares  
oh des betises qui ne nuisaient a autrui
et en avant marche la casquette vissée sur le caberlot car PHOBUS
lui ne se genait pas pour vous transformer en mechouis
la premiere route fut franchie a pas rapides
vint la seconde ??
hummmmmmmmm
ok prise de belles villas s etandaient le long du trajet dont certaines me rappelais d y etre passer
et là je vis un type sur une grosse moto a fond les manettes
passant dans un bruit d enfer
je me suis jeter sur l entrée d une villa pour ne pas me faire bousculer
et le gars est passer ensuite plus rien plus de bruit mais ??
j avais semble t il entendu comme de la ferraille que l on cogne
bon je continue ce chemin vint une autre route alors là je m assied
et reflechir a ce que j avais deja vu ??
ok c est repartis
je me leve et traverse le carrefour
et que vois je en face  ??
le gugus assis par terre
la moto en miette
et lui apparement rien
que s etait il passer
je viens lui parler
et bien niet parle pas français ni arabe
je ne comprenais pas ce qu il voulait bien raconter
je vais sonner a la porte d une maison
qui me semblait famillière ??
et sur la pointe des pieds j essayais de lire le nom
OUI  c etait bien la maison de l oncle et de la tante
whaouuuuuuuuuuuuuuuuu
je sonne et c est ma cousine qui avec des yeux grand comme des soucoupes m ouvre
le bleu de ses yeux avec le soleil paraissaient encore plus azur
et l embrassa lui dit pour le gars
aussitot la tantine debarque et me bizoute et vas voir le gars
un portugais qui avait emprunter cette becane
sans savoir s en servir resultat  billet de par tere ok des bosses des bleus mais aucune casse
et là la tantine apelle le doc l homme miracle
qui vint quelques 20 minutes plus tard
pour diagnostiquer rien coups simple
l a police est venue
a embarquer la moto et le gars direction l hopital je pense
bon suite au prochain numero
de retour
oui l accueuil de la part du receveur des postes  << le tonton >>
fut des plus froids  que l on pense
ok le vilain petit canard avait fuguer
bof nous verrons cela au retour
et je ne voulu pas que l on me ramene
11 ans j etais grand non ??
oui bon j etais un morveux mais qui se croyait grand
je tiens a vous le rapeler depuis mai 1954 c etait la guerre au Maroc
disons les attentats les tueries en tout genre
mais je suis retourner tout seul
j avais comme je l avais lu le petit poucet qui marquer son chemin avec une craie rouge j avais badigeonner les trottoirs
tout les 20 pas du grand gosse hihih
et apres 1 heure de marche le soleil commencait a decliner pas la chaleur je suis arriver devant cette gare
qui me paraissais immense
bien que grande fut elle
et là je recroise l officier de police
qui me reconnu  et me felicita  pour avoir prevenu de suite
mais par contre me passas un de ces savon
pour me ballader seul des temps qui courrent
oué bon j ais baisser la tete acquiésser pour en finir
mais non ce n etait pas finit
arriver hat homme !!
vingt diou
ce fut la guerre la mother qui avait ete prevenu par sa soeur  hihihi
heuresement que notre adorable OUJDILLA  était là pour eviter le pire
ok j avais croiser des tordus avec des coutelas dans la ceinture et des faucilles  et un avait meme un fusil
mais bon m etans tenu a l ecart sans me faire voir
 mais bon s il fallait rester enfermer tout le temps ???
bon et rien ou presque rien m etais arriver la preuve  60 ans plus tard je vous raconte mes aneries
nous raconterons d autres aventures plus tard dans ce pays en guerre
 
[/size]
avatar
Re: des jours heureux
Message le Dim 7 Juin - 23:36 par ALAIN-007
oui un autre chemin fut pris malgres que cela ne nous plaisait pas du tout mais obligations
un mome n a rien a dire qu ecouter les conneries des adultes qui pour pouvoir nous mener a la baguette racontent n importe quoi c est ainsi mais que faire quand on a 8 ans ou moins se taire et ruminer tout ce foutoir
nous n avons jamais rien demander et là par ces temps encore moins
je me rappel quand j ignore mais je me rappel quand avant tout ce fouttoir on pouvais se promener sur le boulevard ou avenue et que l on passais devant une patisserie
humm là de belles meringues tete de negre mon regal pas question de reclamer quoi que ce soit regarde et tais toi
voila ce fut une epoque ou mon frere et moi savions encore nous tenir sinon carresses au martinet ou au ceinturon du parternel
avatar
Re: des jours heureux
Message le Dim 7 Déc - 17:03 par ALAIN-007

" />


" />



" />
avatar
Re: des jours heureux
Message le Dim 7 Déc - 17:02 par ALAIN-007
[img]
" />
[/img]

[img]
" />
[/img]

[img]
" />
[/img]
avatar
Re: des jours heureux
Message le Ven 5 Déc - 23:21 par ALAIN-007
avatar
Re: des jours heureux
Message le Ven 5 Déc - 22:43 par ALAIN-007
au dessus la gare que je ne connais pas
mais plus haut oui cette gare dont les ouvriers finissent de construire cette place dont on aperçois les bordures de trottoirs
oh je la vois immense peut etre plus petite que je l imagine mais cette place qui nous vit faire des courses de vélos quand on en avait un de patins a roulettes hum le bruits des roues en fer sur le bithume pas des plus nostalgique mais on aimait ça ou meme cette rue qu ils appelait avenue de FRANCE qui pour moi devait faire je pense plus d un kilometre dans ma tete de gamin
nous accueillait avec nos planches a roulettes de bons gros roulements pris chez les garagistes qu ont adapter apres des bouts de bois surtout des volets mis aux rebuts
et bien sur avec le train avant qui tournait

cette avenue nous voyait débouler
a 6 voir 8 planches allonger a plat ventre et comme des fous descendions cette avenue et le terminus était la gare avec sa place oh tous n arrivaient pas entier en bas !!
surtout les doigts ensanglanter d avoir fréquenter de trop près le bithume

mais quel bonheur en bas nous avions vaincu notre peur bleu
de débouler a je ne sais quelle vitesse doublant des calèches
des voitures d une autre époque le bonheur quoi

ces quelques lignes sont tirées de mes memoires peut etre que quelques uns les lirons sinon pas grave elles sont là dans ma mémoire
et un jour elles disparaitront a jamais


Bernadette Ganofsky C est pas encore le cas et gaver ns encore de vos charmants souvenirs. Ca remet les notres en memoire merci Le Pirate.
5 novembre, 07:58 · J’aime

hihihihi non pas trop d un coup petit a petit miss BERNADETTE pleins de gros bisous de nous deux
oui a coter de cette gare
un bel hotel << le TERMINUS>> ou commençait un petit bois
je ne me souviens pas quels arbres le composait mais je me souviens par contre bien sur comme tout pirate que je suis que grimper dedans ces arbres
bon au début c était l escalade d un arbre
mais vite vient le farouche désir de passer d un arbre a l autre et ce fut fait non je n avais jamais vu ni lu les films de tarzan le roi de la jungle disons plutôt des forets

et cela en compagnie du grand frangin
et des 3 autres potes tous aussi pirate que ma pomme


oh bien sur il y eu aussi des larmes du sang car tout est bon dans ces moments de folie infantile
voila les tits voyoux transformer en enfants singes


mais un jour whaouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu


a cet endroit ou il n y avait pas de chemin ni route une voiture
et nous avons tourner autour plusieurs fois et plusieurs jours
le proprio de l hotel a été surpris que faisait elle là??
le chef de gare le chef de service
et beaucoup de monde sont venu voir cette voiture
une Hilman breack la meme que celle du pater et la meme couleur un gris comme il se faisait a l epoque je parle de 1952 peut etre 53
ok la police la gendarmerie tout le monde a debarquer là
mais pour en fin de compte ne plus s en occuper
je pense a 1954 suite aux attentats qui avaient commencer et peut etre ??
je ne ne sais pas ??
que cette auto avait
ete abandonnée et que son proprio était partis ou en France ou Italie ou Espagne je n en sais pas plus mais ??????
voir ces portes dont les glaces étaient ouvertes et la clef de contact sur le levier de vitesse oui sur le levier de vitesse pour le bloquer
trop tentant et un jour zou on grimpe dedans j avais vu le pater comment il faisait
donc les singes copie
et vois ti pas que la totoche a démarer whaouuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
pauvre de nous
ah oui on a put la faire avancer d une dizaine de mètres et vlan
le chaoui ( le gardien de l hotel ) qui nous tombe dessus grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
adieu veaux vaches cochons car la raclée on y a eu tous droit
hihihihi
et pas une caresse non avec ceinturons et fouets de calèche ouinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
3 décembre, 23:32 · J’aime

ça chialer das tout les coins du parc de l hotel
hihihihi


et comme de juste le proprio a prevenu la mere car le dabe n etait plus a FEZ
mais a PETITJEAN
a 100 kilometres de là
bon ok rebelotte
caresses au martinet heureusement que notre nounou etait là
sinon hummmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
voila comment que l on coupe l envie d aventures hum pas vrai du tout hihihihi
a bientot une autre suite si l on vient ????????

une petite parenthèse
dans cette tour ou il y avait 4 énormes pendules une sur chaque cotés
non pas en haut mais plutôt dans les sous sols nous avons trouver des fusils arabe avec des longs canon et tout pour les faire fonctionner
ils devaient dater du début de la construction de la gare
et bien zou on en a sorti plusieurs et pan pan pan bien sur sans les avoir charger car on ne savais pas comment et là pareil le bonheur fut de courte durée hihihihihi
le chef de gare monsieur ACCIONE
nous est tomber sur le poil paix ait son âme a ce papy ok la raclée a suivit et plus de fusils oinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
le reste plus tard

Alain Marco Polo était avec Evelyne Sollier et 45 autres personnes.
15 octobre · merci vous ami ies

avatar
Re: des jours heureux
Message le Dim 9 Nov - 15:58 par ALAIN-007


avatar
Re: des jours heureux
Message le Sam 8 Nov - 23:02 par ALAIN-007
c était le temps des fleurs
on ignorait la peur
et le temps des vacances un peu plus longues que d habitude
la Mamy bien qu un peux rustre mais un amour de Mamy
le Papy vouté a angle droit
cause des travaux effectuer dans les campagnes
toujours en train de ronchonner
mais heureux de voir ces petits pirates de français
lui emboiter le pas et bien sur faire de son mieux
pour que l on soit bien
nous avions amener du sel dans une boite
mais ne sachant pas pour quoi faire
papy me disais t es bien curieux
c est pour attraper les oiseaux
ah bon ????
oui en leurs mettant du sel sur la queue
hihihihihihihihihi
et quand nous arrivâmes dans son potager le bonheur était là
a nous tendre les bras
on a remplis les paniers de tomates apétissantes de concombres
d ail d oignons de pleins de feuilles d herbes aromatique
et vers midi et demi le clocher de l élise au loin sonna
alors on s assit sur le tâlut et là on dévora ces tomates
juste avec un peu de sel
et il avait emmener un pain rond
dont il nous coupa des tranches épaisse
un régal pain tomates concombre ail frotter sur la crôute du pain
et oignons blanc car les bleus étaient a remmener a la maison
sous un soleil radieux des oiseaux étaient pas loin autour de nous
pour venir picorer des miettes
voila il faisait tout pour qu on oublie que notre maison n était plus là
et ne le serait jamais plus
que je n ais plus revu cette maison
ensuite les jours suivant nous nous sommes fait admettre par d autres gamins
mon grand frère et moi racontions nos mésaventures
mais a voir leurs visages ils ne nous croyait pas
car pour eux nous inventions
et vu que notre accent ne correspondait pas du tout aux leurs
ce fut moqueries et j en passe mais
bon je les comprenais un peux
de leurs méfiances quand a nos propos
trois mois ont passer et là
fallait encore repartir
ou ça encore ????
nous verrons cela un autre jour



avatar
Re: des jours heureux
Message le Sam 8 Nov - 0:38 par ALAIN-007
avatar
Re: des jours heureux
Message le Mar 4 Nov - 18:19 par ALAIN-007
des jours heureux
que l on a partager
a deux trois
voir quatre et plus
devant cette gare
ou nous avionsfait les 400 coups
non pas mechant du tout
gamineries
la place en travers de toute l avenue de france
sur la photo n existe pas encore


avatar
Re: des jours heureux
Message le Mar 4 Nov - 18:02 par ALAIN-007
avatar
Re: des jours heureux
Message le Mar 4 Nov - 17:59 par ALAIN-007
avatar
Re: des jours heureux
Message le Mar 4 Nov - 17:57 par ALAIN-007
avatar
Re: des jours heureux
Message le Mar 4 Nov - 17:55 par ALAIN-007
la place existe toujours a beaucoup changer bien sur

avatar
Re: des jours heureux
Message le Mar 4 Nov - 17:53 par ALAIN-007

oui la gare de FEZ celle que je ne reconnais pas du tout celle ou j ais vecu pendant 10 ans il y avait une grande tour a gauche avec une enorme pendule
et nous habitions a l etage au dessus de la gare
celle qui m as vu naitre
clle qui m avais donner pleins de bonheur
et de tristesses aussi
celle avec qui nous partagions nos jeux
dans ce grand hall ou sur le marbre
honte a nous !!!!
nous faisions de la patinette du velo et aussi du patin a roulettes
celle qui avec sa grande place en façade m as vu un jour
prendre sans autorisations
une mobylette noire
toute neuve
l enfourcher et roule oh pas tres longtemps non juste un tour de cette place
et venir droit sur les 4 ou 5  marches
ce jour a été mon batheme des engins a moteurs
7 ans un peu trop tot bien sur
mobylette detruite roue avant en 8 et moi avec
plaies au front
aux genoux
et j en passe
oui cette gare ou je vis sur cette place
les premiers attentats
et ou notre vie pris un autre chemin




Dernière édition par ALAIN-007 le Mar 4 Nov - 18:23, édité 1 fois
Re: des jours heureux
Message  par Contenu sponsorisé
 

des jours heureux

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALAIN MARCO POLO :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum :: Ici vos pages perso-
Sauter vers: